Paul Roddie

Poète bilingue, Paul Roddie est né à Glasgow en Ecosse en 1971. Après des études universitaires de langues vivantes appliquées et divers séjours à l’étranger, il retourne son kilt et décide de s’installer définitivement en France en 1995.

Il a publié deux recueils de poésie bilingues à ce jour :

Terrains vagues, terrains précis / No Holds Bard et Le ravisseur du monde / Taking the World by Storm.

Un recueil d’aphorismes, composé en français, sortira en 2021.

Il vit à Lyon où il enseigne en lycée.

Inédits pour Coïncidences poétiques :

I

 

 

Être de passage par excellence, le poète tourbillonne dans le flou artistique

du réel.

 

Happé par l’inachevé, ne sachant sur quel pied danser dans un monde en

mutation permanente, il vend son âme aux mots.

 

Du magma de signes sur le papier, véritable chaos fondateur, le poème

s’affranchit peu à peu pour devenir fulgurance et rhapsodie avant de

s’engloutir dans ses propres limbes en dévorant tout ce qui l’entoure à la

manière d’un trou noir.

 

L’énigme de sa genèse est double : la poésie, c’est une transfiguration

de l’invisible.

 

II

 

 

Il a beau essayer de tenir sa langue ; les mots lui sortent par tous les pores

de la peau.

 

Ses déplacements sur la croûte terrestre relèvent davantage d’une

calligraphie aux traits déliés que des spasmes de la motricité perceptibles

chez tout un chacun.

 

Dans les sillons à peine visibles de ses pas, des soupirs hiératiques s’élèvent

dans l’air transi : l’écho d’une liturgie sans nom.

 

Même son squelette aux strates calciques ne lui est d’aucun secours

dans sa dégringolade tout le long des cercles concentriques de son moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *