Georges Chich

Georges Chich vit à Oullins. Après avoir dirigé un centre culturel du grand Lyon, il se consacre à des activités culturelles multiples : animateur fondateur d’un atelier lecture de poésie depuis plus de trois ans, incitateur récemment d’une publication, L’Algérie, le soleil et l’obscur de Madeleine Chaumat et de son adaptation au théâtre par la compagnie de la Poursuite, commissaire de l’expo Des Visages, œuvres de José Arcé et co-organisateur depuis 2007 des Coïncidences Poétiques d’Irigny. Il a publié en juin 2014 son dernier livre poésie, Jours et ajours, paru chez Jacques André éditeur. Quelques textes récemment dans Verso et Arpa. Il participe depuis octobre 2016 au mouvement Ecrits/studio relancé par Patrick Dubost. Sa première pièce Galerie de portraits sonores a déjà été diffusée à Lyon.

Bibliographie

Motifs pour une descente de croix, avec des dessins à la plume de Riba, Arbre à paroles, Amay, 1997.

Lors, avec un calque de Marcelle Benhamou, Sang d’encre, Poleymieux au Mont d’or, 2006

Variations sur le poème de la fin de Marina Tsvetaeva, précédées de Nuages, avec une photographie de peinture de Winfried Veit, Jacques André éditeur, Lyon, 2006.

L’usine avec un dessin de Sylvie Sauvageon, Carnet des Sept Collines N° 27, Jean-Pierre Huguet éditeur, Saint Julien Molin-Molette, 2007.

Jours et Ajours suivis de autres poèmes, Jacques André éditeur, Lyon, 2014

La bibliographie détaillée en revue n’a pas été établie. Ont publié de ses textes les revues Casse, Aires, Verso, Poésie Rencontre, Arbre à paroles, Rétroviseur, Le Croquant, I rouge, Arpa (117) en 2016. Beaucoup de ces revues n’existent plus.

Textes et documents  :