Chloé Landriot

Née en 1980.

Après des études de lettres et un détour par une thèse, Chloé Landriot a choisi d’enseigner le français en collège, pendant 8 ans, dans la banlieue de Lyon. Elle vit actuellement au Puy en Velay. Elle a créé les pauses poésies à la Maison Pour Tous de Lyon (qui sont maintenant animées par Jacques Strobel) et elle poursuit à la Maison Pour Tous de Chadrac. Son objectif est de faire vivre la poésie dans un lieu ouvert qui ne soit pas dédié qu’à cela, afin de la rendre tout simplement plus présente pour tous.

Bibliographie : (Ne sont pas mentionnés dans cette bibliographie les articles scientifiques liés à ma thèse.)

Recueils de poèmes :

  • Un récit, Gros Textes / Polder 174, mai 2017, préfacé par Jean-Pierre Siméon.
  • Vingt-sept degrés d’amour, éditions Le Citron Gare, mai 2017.

Poèmes en revue :

  • « Témoignage », Traction-Brabant n°66, janvier 2016.
  • « Il te faut donner ta présence », Décharge n°169, dans « le choix de Décharge », mars 2016.
  • « Tu n’as pas d’âge », « Route », « Visage », Traction-Brabant n°68, mai 2016
  • « Tu es comme un ailleurs », « Rêve », « Le rideau bat à peine », Traction-Brabant n°70, décembre 2016.
  • « Caro », Verso n°168, mars 2017.
  • « Mon ami quel océan », Cabaret, Hors Série numérique d’avril 2017.
  • « Antoine », « Le fleuve », Verso n°171, décembre 2017. (Erratum : le troisième poème qui m’a été attribué n’est pas de moi, et a été mis à la place d’un des miens).
  • Contribution sur le site de la revue Décharge à la question : « Pourquoi aimons-nous la poésie ? ». http://www.dechargelarevue.com/Pourquoi-on-aime-ca-la-poesie.html

D’autres poèmes sont en attente de publication dans ces différentes revues. Le prix Amélie-Murat de la ville de Clermont-Ferrand vient d’être décerné à Chloé Landriot pour son recueil Un récit.

Textes